dimanche 12 août 2018

Mon nom est Eisenhorn. Adieu, hérétique...


Bonjour tout le monde !




Après une petite semaine de dépaysement en France (eh oui, faut bien retourner à la source de temps en temps...), c'est déjà le retour sur l'établi !

Pour bien reprendre, j'en ai profité pour enfin achever une figurine qui traînait depuis quelques mois maintenant sur l'établi... L'Inquisiteur Grégor Eisenhorn en personne ! Mais avant toute chose, turn-around :







Sculpté par Maxime Corbeil, j'avais pu acquérir la figurine dès la sortie (grand fan de Dan Abnett que je suis), mais l'avais longtemps laissé de côté faute de motivation, puis n'étant pas fan des couleurs officielles... Et puis l'autre jour, à force de tester différents schémas, j'en ai finalement trouvé un qui me convenait !




Bien évidemment, j'ai ressorti plusieurs de mes couleurs favorites en ce moment, comme le Stegadon Scale Green, le Tallarn Sand, le Stormvermin Fur et les pigments...




- Pour qui travailles-tu?
- Pour L'empereur.
- Alors imaginez que je suis Lui et vous ne serez pas loin de la vérité.

Eisenhorn, Xenos


Are you talking to me?

Je suis assez satisfait du visage, je trouve que je m'en suis pas mal sorti. J'aime ien le côté mal rasé et cheveux grisonnnant, qui reste entre le Eisenhorn jeune et la version agée, complètement chauve.
D'ailleurs, je ne sais pas vous, mais peint comme cela, je trouve que ça lui donne un petit côté Robert de Niro !




Pour le socle, il s'agit de ma recette habituelle. D'ailleurs, ce n'est pas par fainéantise ou quoi, c'est surtout que ca me permet de combiner tous mes personnages avec mon armée de l'Astra Militarum, ce qui me permet de pouvoir sortir des listes totalement différentes à chaque session sans que l'ensemble ne fasse disparate.


Ma patience n'est pas illimitée ... contrairement à mon autorité.

Bon, c'est déjà fini pour aujourd'hui...En espérant qu'il vous plaira !


Toutes les infos ici

Au passage, j'en profite pour vous dire que je ferai partie du Staff lors du Waehammer Fest Europe, qui se tiendra les 18 et 19 août à Dusseldorf ! Alors si vous êtes dans les parages, n'hésitez pas à faire un détour par Forge World pour faire un brin de causette ;)

Et en attendant, comme toujours, savourez la vie, et peignez !

Passion et prospérité,
Alskayer




dimanche 29 juillet 2018

The Tale of Lorgar Aurelian...



Bonjour tout le monde,

Aujourd'hui, nouvel article avec une figurine sortant de l'ordinaire pour moi, autant en terme de taille que d'univers...

Je vous présente... Lorgar Aurelian !





En effet, avant de rentrer chez Forge World, je connaissais l'Hérésie d'Horus (30k pour les intimes) dans les grandes lignes, mais je ne m'étais jamais réellement plongé dans l'univers...

Mais avant d'aller plus loin, petit turn-around de Lorgar dans toute sa splendeur, avec son socle scénique :








Voilà pour l'introduction ! Maintenant, entrons un peu plus dans le vif du sujet...

Pour faire très court : Lorsque l'Empereur fonda l'Imperium durant la Grande Croisade, afin de  réunifier l'humanité sous une seule et même bannière, il créa vingt généraux, vingt fils, à partir de son propre ADN. Ils furent nommés Primarques et mis à la tête d'une Légion chacun.

Lorgar était l'un d'eux. Et inutile de vous dire que rien ne se passera comme prévu...

L'histoire de l'Hérésie d'Horus est contée par les écrivains de la Black Library depuis plus de dix ans, et compte aujourd'hui plus de 40 tomes (dont 38 traduits en français actuellement).

Et bien que ne connaissant pas l'histoire, l'une des figurines de Primarque m'avait toujours beaucoup plus, sans que je puisse décrypter réellement pourquoi... Ainsi commença l'histoire de Lorgar Aurelian.





Lorgar Aurelian a été réalisé en sculpture traditionnelle par Edgar Skomorowski, un ex sculpteur de Forge World dont j'aime beaucoup le travail (on lui doit aussi l'armée Solar Auxilia entre autre...).





J'ai toujours été très attiré notamment par le socle de Lorgar. Cette volée de marches avec rocs, crânes et bougies. L'ambiance qui s'en dégage est vraiment intéressante à mes yeux, et en dit long sur le personnage.





Comme chaque personnage de la "Character Series" de Forge World, Lorgar a son socle de jeu et un socle scénique, pour pouvoir le mettre en display, cela donne un petit coté précieux, un peu figurine de collection ou écrin.




Pour le socle, j'avais envie de partir sur un socle naturel, un peu comme mon armée de Nurgle. Je trouvais de bon ton que le personnage évolue sur un terrain dont la nature commence à décatir, sa force vitale comme aspirée par la noirceur de Lorgar et les forces de la Ruine. Je suis donc tout naturellement parti sur des tons gris et ocres.





Cependant, je n'étais pas fan du tout des deux crânes en flammes, qui font un peu too-much pour moi et ne collaient pas du tout avec l'ambiance que je voulais donner à mon socle. J'ai donc remplacé ces deux crânes originaux par des crânes plastiques sur lesquels j'ai sculpté des bougies. Pour les réaliser, j'ai tout simplement coupé une petite tige de carte plastique et réalisé le bout et les coulures en Green Stuff.





Une fois la conversion faite, il ne restait plus qu'à peindre crânes et bougies puis agrémenter ! Pour parachever l'effet, j'ai utilisé de l'herbe GW, des chatons de bouleau (Qui donnent l'illusion de grandes feuilles à l'échelle d'une figurine), quelques lichens et bouts de bois secs.




Concernant la peinture du personnage en lui-même, je ne vais pas mentir, je crois que je suis dans ma période bleue !

En effet, j'ai utilisé les mêmes couleurs que pour mon Culte de Tzeentch, à un point que plusieurs collègues m'ont demandé si il serait intégré à ma warband... Mais la réponse est non. J'ai d'autres projets pour cette Warband ;)

Je sais bien que ce n'est pas du tout le schéma original, mais de la même façon que je voyais le socle avec une nature commencant à flétrir autour de lui, je voulais que l'on ressente aussi cette impression sur l'armure : ternie et le métal rouillé, les litanies usées et salies...

Voici donc Lorgar sous toutes les coutures, sur son socle de jeu :









 
Je me suis vraiment amusé sur la peinture de ce dernier, ça fait du bien de temps en temps de changer un peu d'échelle, on peut travailler plus longtemps certains détails et effets.

Sans grand surprise, la partie qui m'a pris le plus de temps est le visage et l'effet d'OSL. C'est un effet que j'avais testé sur mon Stratomancien (qui était, je peux le dire maintenant, la figurine test pour Lorgar) et, bien qu'il soit encore perfectible, je trouve que je ne m'en suis pas mal tiré (Merci encore à Drew pour son aide/coaching !). Lorgar étant un psyker, j'ai pensé que cela lui conviendrait fort bien. J'ai d'ailleurs repris la même couleur sur les runes du socle scénique pour faire comme un rappel.

Enfin, voici quelques gros plans pour le plaisir ;)




  

Voilà pour aujourd'hui, j'espère que cette figurine vous plaira et à la semaine prochaine ! Et je vais vous quitter sur ces bonnes paroles...

"La différence entre Dieux et Démons dépend en grande partie de l'endroit où l'on se tient à ce moment là." Lorgar Aurelian


Alskayer



dimanche 22 juillet 2018

Titan Reaver de la Legio Fureans !




Bonjour à tous !




Après l'absence d'article le week-end dernier, suite à un Open Day chargé, me voici de retour avec un nouvel article, et pas des moindres: je vous présente un Titan Reaver renégat de la Legio Fureans !

Il a été réalisé en trois jours en suivant une méthodologie simple qui permet d'avoir un résultat efficace sur de grosses pièces telles que celle-ci.







Niveau modélisme :

La première étape des de monter le corps en commençant par les jambes pour assurer la stabilité du modèle.. J'ai utilisé une Dremel pour gagner du temps sur l'ébarbage et le nettoyage des pièces.

J'ai la chance d'avoir déjà assemblé deux Titans Reavers, ce qui m'a permis de monter celui-ci en une petite matinée. Cependant, ne collez pas les pièces de carapace pour faciliter la peinture.

Niveau peinture  :

J'ai utilisé des bombes de sous-couche Citadel afin de gagner du temps : Averland Sunset sur les plaques d'armure, Leadbelcher sur le corps et Chaos Black sur la tête de les jambes.




L'étape suivant est l'ombrage du jaune et du squelette. Du Mournfang Brown a été utilisé à l'aérographe, passé en fines couches autour des reliefs et des bordures. Du chaos Black très dilué a été passé dans tous les creux du squelette.

J'ai ensuite passé les couches de base sur tous les éléments : les bordures ont été faites en Necro Gold Scale 75, le Bronze en Castellan Bronze Forge World, et les flammes on été faites a main levée au Chaos Black en utilisant comme référence le Titan Reaver du site internetForge World.




Des lavis localisés ont ensuite été passés sur les zones endommagées de la carapace et plus globalement sur le corps. Le lavis est composé d'Agrax Earthshade, de Nuln Oil et de Lamian Medium à dosage identique.
Plusieurs brossages localisés d'Ironbreaker ont été réalisés sur les parties mécaniques métallisées des  hanches, des jambes, des pieds et des armes afin de réaliser l'usure sur les zones subissant des frottements de mouvement.




Tous les pistons des jambes, armes, cuisses et pieds ont été entièrement peints en Chrome Vallejo, et du Smoke Tamiya a été appliqué sur les parties inférieures des pistons afin de simuler la graisse utilisée pour la lubrification de ces derniers.




Les détails tel que l'oeil sur la carapace ont été ajoutés  au pinceau avec du Sotek green mélangé de plus en plus avec du blanc afin de réaliser un effet luminescent.

Le visage sur la plaque de genou quant à lui, a été réalisée de façon très simple en utilisant les trios de de couleurs Citadel suivants : Averland Sunset, Yriel Yellow et Flashgitz Yellow pour le jaune, et les dents ont reçu le même traitement que les cornes de la carapace, avec du Zandri Dust, Ushabti Bone et Screaming Skull, après un lavis d' Agrax Earthshade appliqué a la base de toutes les surfaces osseuses.




Les coulures et auréoles ont été réalisées grossièrement sur la carapace en appliquant du Mournfang mélangé à du Rhinox Hide. L'aérographe a été alors utilisé simplement pour pousser la peinture et créer des coulures (l'aérographe étant déchargé, il envoie juste de l'air).




De la mousse de blister et du Rhinox Hide ont été utilisées avec parcimonie sur les parties jaunes de carapace afin de briser l'impression de grande surface vide et créer de micro impacts.

La dernière étape fut l'application de filtres "d'empoussiérage" pour donner un effet plus usé et  "antique". Des filtres de Kharak Stone très dilués ont été passés sur l'intégralité de la figurine en insistant sur les pieds.




Les éclaboussures de sang sur les jambes ont été réalisées en soufflant sur un pinceau chargé de Blood for the Blood God.




Concernant l'intérieur : l'intégralité a été peinte en Leadbelcher, suivi de lavis généreux d'Agrax Earthshade. J'ai ensuite appliqué en tapotant du Macharius Orange, du Boombull Brown et du Mournfang Brown afin de simuler de la rouille. Des pigment Dark Oxyde Vallaeto et Light Rust FW mélangé à de l'eau ont été appliqués dans les creux (autour des boulons et sur le sol, angles et recoins), suivi d'un brossage a sec de Runefang Steel. Tous les détails ont été peints ensuite en noir et en bronze. Enfin, pour parachever l'effet "horrifique", j'ai appliqué du Blood for the God Blood dans les creux et judicieusement sur les tuyaux, câblages, symboles du chaos, etc...




Voilà pour aujourd'hui, en espérant qu'il vous plaira ;)

Et concernant l'absence d'article la semaine dernière, voici une petite explication...


4 entrées, 4 podium : 3 or et 1 argent...

Vous pouvez retrouver ci dessous l'article de Community présentant mes entrées du Golden Demon de dimanche dernier, ainsi que celles des autres vainqueurs ;)


clic


Bon dimanche !

Drew