dimanche 18 décembre 2011

Quelques conseils pour bien peindre...



Bonjour chers lecteurs,

Comme vous le savez, je suis plutôt axé peinture, alors voici quelques notions venant de droite et de gauche, avant de commencer à peindre :

Avant tout : Rangez votre établi et organisez-vous !!

Votre "Zone de Manufacture" doit un être un cadre agréable et lumineux.
Pour moi par exemple, c'est devant une fenêtre pour avoir la lumière du jour, accompagné d'un film, d'une série ou de musiques que je connais pour avoir un fond sonore. 
[ Attention, chacun a un cadre différent, donc ce n'est pas forcément le vôtre... ]

Après avoir le bon environnement, organisez votre "Zone de Manufacture" ! Sortez vos pots de peinture et rangez les pour ne pas les chercher pendant quelques minutes et perdre votre concentration et votre attention sur votre travail.

Planifiez votre Travail !

En gros, définissez votre schéma de couleur définitif, et ce après plusieurs essais s'il le faut.
Puis après votre choix de couleur, regardez les différents ombrages possibles.
Pour cela il existe une théorie bien pratique, et on ne le répète pas assez, c'est celle de la théorie des couleurs!

La théorie des couleurs

Il y a 3 couleurs Primaires : le rouge, le bleu et le jaune.
Si vous les mélangez ( 1/3 chacun ) vous obtiendrez le noir.
Par contre mélangez les par paire (1/2) vous obtiendrez 3 autres couleurs : Violet,Vert et Orange, que vous pouvez faire varier de teinte.





Les couleurs opposées sont appelées Complémentaires : ainsi le rouge est complémentaire du vert par exemple.
Je sais, vous me direz : "Oui, ok, mais ça me sert à quoi ?" Et bien vous l'assombrirez !

Les couleurs adjacentes sont dites Analogues, le orange et le violet par exemple, et elles se fondent facilement entre elles.

Et si vous rajoutez une touche de blanc ou de noir à une peinture complémentaire, cela vous donnera une couleur Dissonante, pratique pour les peintures de costume d'une figurine à l'aspect soigné par exemple.



Maintenant, la pratique : à vos pinceaux !!! :)

Lycarnia

jeudi 20 octobre 2011

Les crânes bleus sont en marche...

De retour, avec encore plus de bleu, encore plus de bruit, encore plus d'orks !

Voici donc la première escouade provenant de Black Reach enfin composée !

Petite photo de famille
Et quelques gros plans :

Un gros fling' légèrement converti

Un ork qui aime le bleu plus que les autres...

Un p'tit vert balafré

Et un double-face comme je les aime...

Et après tout ca, pour se détendre les doigts et le pinceau, rien de mieux qu'un petit gretchin :)



Voilà pour aujourd'hui, à bientôt pour la suite des hostilités !


vendredi 14 octobre 2011

Deus Ex Machin'ork !

Du nouveau chez les Deathskullz !


La bête avant peinture ;)

Gros plans sur les orifices d'armes bouchés par la carte plastique

Voici la dernière nouveauté, un Dred' eud la mort (l'ancien en métal) ! Je l'avais dans un fond de tiroir, et je l'ai fait rapidement rejoindre les rangs !
Sur la figurine, j'ai bouché les orifices de port d'arme avec des carrés de carte plastique, sur lesquels j'ai fixé des aimants.


Photo de l'aimant prise en cours de peinture.

Lors du montage, pour garder les armes amovibles, j'ai donc monté un système d'aimants, me permettant de changer les armes comme je le souhaite : au choix gros fling'/karbonisator ou gros fling'/lance-rokettes. Je me trouverais plus tard un méga-blasta kustom pour compléter la panoplie...

Et voici la bête terminée (mis à part les armes) :



Voilà pour le Dred' ! Bientôt, les Kopters !

Passion et prospérité.

jeudi 6 octobre 2011

Imperial Squads : Les égarés de Kexacolt.

Bonjour à tous !

Voici venu le temps de vous présenter une nouvelle galerie de figurines qui me tient à coeur, que j'ai nommé...
Imperial Squads.




Cette nouvelle rubrique me tient à coeur en grande partie parce qu'elle concerne la Garde Impériale et qu'elle permet de mélanger conversion, modélisme, peinture et imaginaire.


En effet, Imperial Squad a pour vocation de redorer le blason des régiments ayant recu la 'mention honorable' au combat, c'est-à-dire les armées ayant exercé de hauts faits d'armes, mais relayés au second plan vis à vis des héros des manuels de la Scholae Imperialis, comme les Cadiens, les Mordians, les Tanith, ect...

Le but principal de cette nouvelle rubrique est de s'amuser à créer de présenter, à intervalle plus ou moins régulière, des armées et régiments Impériaux, par série de cinq soldats, ainsi que leur background, leur schémas, leurs spécificités au combat, leurs ennemis, etc...
Cette idée m'est venu avec mes camarades de hobby, vis à vis de mon amour pour la Garde Impériale et l'envie de pouvoir exploiter avec plaisir tout mes rabiots, divers et variés.
De ce projet sont nés plusieurs idées, dont voici le premier aboutissement :

Les égarés de Kexacolt...



 
Mais avant tout : Background !

Kexacolt est un monde exotique forestier, disposé le long de la bordure orientale de l'Ultima Segmentum, dans le secteur Eliaquu.

Cette planète sauvage fut maintes fois convotée, notamment pour ses sous-sols ferrifères, utiles pour le nerfs de la guerre. Elle était habitée par une race-civilisation nommée Skamath, cousine des reptiles loxatl.
Lors des premières arrivées Impériales, les peuples refusant la Doctinae Imperialis furent chassés de leur terres et se réfugièrent dans les jungles, se formant en poches de résistances. La Garde et les Skamath cohabitèrent pendant un temps, les uns souffrant de temps en temps des attaques des autres, et vice versa.

Mais la Garde Impériale de fut pas la seule race à convoiter cette planète. Les eldars s'interessèrent à cette dernière, leur permettant d'établir une tête de pont vers l'imperium et de profiter des ressources. Lors de l'invasion eldar, de nombreux régiments furent envoyés pour répliquer, tel le 24e Catachan, le 708e Belgadin et le 66e Belerus.

Les combats firent rage dans une grande partie du sous secteur : Sur Kexacolt, mais aussi Jiluua, Xarinen et Uthary. Quand le sous-secteur fut considéré perdu par la Garde Impériale, celle-ci céda les terres, préférant se regrouper dans les sous-secteurs voisins pour contenir la progression xenos et revenir reprendre ce qui leur revenait de droit lorsque le moment serait propice. Lors de la fuite, de nombreux soldats furent oubliés ou manquèrent à l'appel.

Ainsi naquirent les égarés.


Les égarés de Kexacolt font partie des légions qui font taire les généraux lorsqu'on évoque leur nom. Aujourd'hui, on pense que la plupart des groupes impériaux ont été décimés, que ce soit par les eldars ou les rebelles Skamath.
Cependant, on peut être certain que certains sévissent encore, car les vaisseaux éclaireurs signalent parfois des sabotages effectués parmis les installations eldars, des avaries inexpliquées...


De gauche à droite : le Major Brenner et les vétérans Kared, Holan, Hakin et Kelh.


Les mêmes de dos ;)


Le groupe d'égarés présenté ci dessus est l'un des plus farouches de Kexacolt. Ils sont sous les ordres du Major Brenner (à gauche) et appartennent au 66e Belerus, reconnaissables à leur treillis tachetés et leurs armures crème. Quelques détails laissent penser d'ailleurs qu'ils cotoyèrent pendant un temps le 708e Belgadin, car ils portent des accessoires peints de leur bleu natal.

En effet, de par la rareté de l'équipement, les égarés entretiennent excellement bien leur matériel et ont appris à le remplacer pour le conserver le plus longtemps possible. La technologie laser pouvant être rechargé à la lumière, il n'est pas rare de trouver certains gardes encore munis de pistolets, comme Kared, tandis que des rapines dans les camps eldars leur permettent de voler energie et carburant nécessaire pour faire fonctionner d'autres armes, tel le pistolet plasma du Major ou le lance-flammes du vétéran Hakin. Enfin, il n'est pas rare pour eux, lorsqu'ils attaquent un campement Skamath, de trouver des munitions ou explosifs volés lors de l'arrivée des premiers colons impériaux, ce qui fait le bonheur de Holan, un fana des grenades.

D'autre part, on peut voir que leur équipement intègre des éléments exotiques, acquis au fur et à mesure de leur survie sur Kexacolt : Kared et Holan portent des armes de corps à corps Skamath, ce dernier portant aussi, à l'instar de Kelh, les protections faites de la peau de ces mêmes reptiles. Les égarés ont adopté un style de combat proche de l'attaque éclair, embuscades silencieuses ou non, pour pouvoir effectuer leurs éliminations ou leusr sabotages de manière rapide et efficace.
Ayant fini par être imprégnés de la culture skamath, les égarés utilisent notamment un système de cor, leur permettant de communiquer rapidement (leur matériel radio étant inutilisable depuis longtemps...). D'autre part, tous arborent les glyphes Skamath et des plumes colorées de Kyliyarin, un oiseau rare, sensé protéger leurs porteurs de la mort et des mauvaises rencontres...


" C'est pas un rigolo le Major... Une fois, il a arraché la langue d'un type juste parce qu'il discutait un ordre...
C'est pas un rigolo le Major, ca non." Kared, en parlant du Major Brenner.


"J'aime quand ca fait boum." Holan


Le laser ? C'est génial et inépuisable... quand t'en trouves." Kared


"Vous avez demandé du feu ?" Hakin


"Attaquer, éliminer, repartir ? Jusque là, ca me va." Kelh


Voilà pour la back-ground et le présentations... Maintenant, le making-of !




Pour réaliser nos saboteurs, je me suis fait plaisir, j'ai bien pioché dans ma boite à rabiot !

Pour tout ce qui est corps et têtes, j'ai pris dans les kits de cadien pour les jambes (dont j'ai limé les protection des rangers pour donner un aspect de grandes bottes) ; des torses de cadiens et de catachans de la grappe de commancement et tes têtes de cadien, catachan et commandement catachan.


Pour les armes, j'ai pris dans le commandement catachan (lance-flammes, plasma, épée tronconneuse) et cadien (pistolet laser, gantelet energétique), tandis que les armes de corps à corps viennent de la gamme des hommes-lézards de Warhammer Battle.








 Pour les accessoires : les gourdes, sacoches et les cors proviennent de la gamme classique des arquebusiers de l'Empire, ainsi que les grands plumets. Les autres plumes et glyphes proviennent des bannières homme-lézards. le reste provient des accessoires cadiens et catachans. Enfin, le trophée que porte Brenner à la ceinture provient d'un ancien kit elfes noirs.

Pour les socles, rien de bien méchant : sable, divers éléments des armes lourdes catachan pour les végétaux, des billes de green stuff pour les bulles de marécage et le tour est joué !










Voilà donc pour ce premier régiment de notre nouvelle série Imperial Squads !

Et toutes les photos dans la Galerie : Imperial Squads pour observer les égarés sous toutes les coutures, en cours ou achevés...

En espérant que ce nouveau projet vous a plu, et à bientôt pour la suite ! ;)

Passion et prospérité,

Alskayer.




lundi 26 septembre 2011

Fuyez... Le temps nous est compté.



Quand je vous disait que plusieurs projets avaient germé cet été... Aujourd'hui, petit teaser pour vous présenter un personnage que vous connaissez peut-être déjà, et qui pourrait voir le jour d'ici peu de temps, générant des conséquences que nous n'avions pas prévues au départ.

Mais trêves de bavardages, je l'entends déjà qui s'approche...

Fuyez... le temps nous est compté.







            Le Sergent Krent était seul. Cela faisait maintenant presque une heure qu'il errait dans les dédales du complexe industriel dans lequel il avait été chargé de patrouiller avec ses hommes.
Une mauvaise rencontre, quelques pertes, son nom perdu dans une ligne sur une tablette de données, voilà ce qui apparaitrait quand on rapporterait les faits.

Une mauvaise rencontre, tu parles ouais. Il n'était pas vide ce fichu complexe.


Quand ils étaient entrés par la bordure ouest du complexe désaffecté, son escouade et lui avaient progressé rapidement, sans attirer l'attention, à la faveur de la nuit, cisaillant rapidement les barbelés et faisant habilement sauter les serrures. Ils avaient fini par entrer, en faisant céder la poulie qui maintenait un vieux rideau de fer fermé.
Ils avaient des objectifs clairs : entrer, trouver la source d'énergie qui alimentait toujours le complexe, la détruire, sortir. Une escouade de reconnaissance suffisait selon l'état-major. Une mission simple pour les Gunners de Krent. Ils s'étaient bien trompés encore sur ce coup-là.

Les gunners s'étaient fait avoir. Dès le premier couloir. Une sentinelle. Avant même qu'ils aient pu l'abattre, la goule avait crié, d'un son strident capable de réveiller tout un pâté de maison. Jahed l'avait fait taire, lui ouvrant la trachée d'un coup de couteau habilement lancé, mais trop tard.
Tout s'était accéléré dès ce moment. Le complexe s'était comme embrasé, les lumières noyant progressivement les couloirs d'une teinte bleue-verte froide et maladive.

Les gunners se retrouvèrent rapidement sous le feu ennemi. Au premier sens du terme. Il perdit d'abord Verner et Haleth, brûlés vif par un déversement de flammes. L'odeur mélangée de prométhéum et de chair brûlée avait pris Krent au nez et n'avait pas réussit à s'estomper depuis.
C'est Redver qui avait réussi à les sauver du crameur, avec une grenade bien placée. Malheureusement, il fut emporté par un tir de laser peu après.

Ils avaient tracé leur chemin, usant de couverts et jouant avec le dédale des couloirs pour  s'enfoncer dans le complexe, pour faire sauter ce fichu générateur.
Un a un, les camarades de Krent étaient tombés.
Cela faisait maintenant quarante-cinq minutes qu'il était seul, qu'il sentait la tension autour de lui, dans l'air, et aussi dans tout son être. Il n'avait plus rencontré d'autres soldats ennemis depuis, ceux-ci ayant dû penser qu'ils avaient éliminés tout les intrus.

Selon la carte, quelques salles et c'est bon.

Un soupir le fit sursauter. Il se retourna, pointant son pistolet laser dans le vide, le serrant tellement que ses doigts prenaient une teinte blanche à vue d'œil.

Personne.

Il tenta de se calmer, son cœur battant à tout rompre dans sa poitrine. En baissant la tête, il vit une ombre se dessiner sur le sol, se rapprochant de lui.

La peur le paralysa.

C'est à cet instant que l'ombre s'annonça. D'un geste magistral, lent et implacable, Krent vit la silhouette dessinée sur le sol pavé laisser tomber quelque chose de pesant, heurtant violemment le pavage, laissant la chose rouler.

Tu connais cet homme ? dit enfin la voix. Elle était froide, rocailleuse, désarticulée, cadavérique.

Krent n'eut pas besoin de baisser les yeux pour comprendre que c'était la tête de l'un de ses gunners qui venait de s'arrêter le long de sa botte.

- Qui êtes-vous ? lança Krent, rassemblant toutes ses forces, toujours de dos.

- Je te retourne la question, soldat. Ne dit-on pas bonjour dans votre contrée lorsque l'on entre chez les gens...? Demandes-le moi en face.

Krent déglutit avec pénibilité, s'efforçant de ne pas regarder vers le sol. Lentement, il pivota sur lui-même. Et c’est là qu’il la vit pour la première fois : La marque de Nurgle.

Sur l’épaulière du guerrier en face de lui étaient tracés au sang caillé trois anneaux, dans lesquels s'inscrivaient les trois yeux de la Pestilence.
Son sang ne fit qu’un tour.

Le Héraut de Barkahran.

- Bien, soldat… Tu me reconnais.
Rassemblant tout son courage, Krent leva son arme, le pointant droit vers le héraut.
- Pauvre fou, lâcha le guerrier en ricanant. Tu n'as aucune idée de ce qui t'attends. Bien avant de nous supplier, tu nous serviras.

- Je ne te servirais jamais, car l’Empereur est mon bouclier, ma Foi est invin…

- Ta Foi vacille déjà, pauvre idiot ! le coupa le héraut en haussant le ton. Ce n’est pas moi que tu serviras… mais Lui.
- Je ne vous serais jamais assouvi, qui que vous soyez, et je refuse de vous connaître d’avantage.

Krent tenta d’appuyer sur la gâchette, tandis que sa main semblait prise d’un tremblement, qui s’intensifia.

- Tu vois ? Tu le sers déjà. Parce que tu sais qui il est, il hante déjà tes songes. Entends-tu ces pas métalliques dans le couloir ? Entends-tu ce bourdonnement qui le suit ? Sens-tu les vapeurs de la Pestilence venir jusqu'à toi ?
Tu sais qui il est, je te sens trembler d'ici... Car il est Barkahran, Seigneur de Nurgle, Fléau des Landes, colporteur du Virus et gardien du Necrotremens...



...Et te voici son nouveau serviteur.






dimanche 14 août 2011

Schaeffer's Eleven...

Et voici donc notre escouade de têtes brûlées et leur leader au grand complet !


La crème des crèmes, la terreur des légions pénales !


Mais aussi les photos des quatres dernières figurines réalisées :


Futé :





Rocket Girl :





Huggy :





Et... Schaeffer !





Mais je pense que  nous risquons d'entendre parler encore longtemps de ces gaillards...


mardi 9 août 2011

They came from Black Reach... Deathskullz.

"Ah, s'ki fé bon krabouiller kek' zoms!" Dicton populaire ork

Koi k'cé ca ? Bah Deathskullz bin sur, ki d'otre ?

Et oui, j'ai enfin décidé d'utiliser mes orks de Black Reach ! Et comme je voulais réaliser des orks avec des peintures de guerres et des pièces en cuivre, et mon choix s'est tout naturellement porté sur les Deathskullz !





J'ai donc fait cette première figurine, à partir d'un nob de Black Reach, celui offert dans le White Dwarf lors de la sortie... Après quelques heures, figurine test validée !




J'ai ensuite réalisé ma première série sur les Nobz, selon le schéma de couleur suivant : applats bleus et verts, nuancés par du beige, du marron cuir et les pièces de cuivre oxydées. 
Le premier essai ayant été plutôt concluant, j'ai décidé de le réaliser pour toute mon armée !

Quelques détails :


Oeil cybernétique et peinture écaillée

Un double-face !

Quelques plaques d'armure en cuivre (volées, cela va de soit...)

Même le crâne reçoit sa dose de bleu !

Souriez, vous êtes filmés...

Peinture bleue écaillée et cuivre.


Et voici les premiers boys réalisés selon le même schéma. Je pars pour 30 pitous, entre ceux de Black reach et quelques vieilles V3 plastique, ca fait une bonne petite base déjà !





10 séries de 3, je vais m'occuper un petit moment là !


Par ailleurs, j'ai retrouvé dans mes affaires un vieux Dred'eud la mort, que j'ai commencé à peindre... mais ce sera l'objet d'un projet post !


Enjoy ;)