dimanche 22 décembre 2013

Coordonnées reçues, tir imminent !


Bonsoir tout le monde !


 Cette semaine, un petit retour en force de la IXe Légion de Pallene, avec rien de moins qu'un mortier lourd Griffon de Forge World !

Le petit traînait dans mes placards depuis bien longtemps,ainsi que ses servants convertis, du coup quand j'ai repris ma Garde, il a pu ENFIN passer sous les pinceaux ! Il me reste juste à chercher ses règles maintenant ;)





Concernant le Mortier lourd, rien de particulier, mis à part que j'ai sacrément galéré au niveau de la sous-couche, la peinture refusait d'accrocher sur la résine FW... Mais passons ! Je l'ai peint selon la même méthode que mon Basilisk, et j'en suis plutôt satisfait ! Bon, il est bien rouillé, mais c'est normal dans mon fluff ;)


Concernant les servants, un peu plus de boulot, car il a bien fallut les faire ! Rien de très compliqué pour le servant de munitions, un garde basique avec une paire de jambes de la grappe d'armes lourdes et un pistolet laser.



Pour le guideur par contre, je voulais en faire un personnage un peu plus reconnaissable, j'ai donc utilisé une vieille tête de Bretonnien, sur un corps de cadien avec jambes de conducteur de char. La tête me permettait de donner un côté plus agé au guideur et de commencer à générer les futurs "cadres" de ma légion. A suivre...



Quant à la 'table de contrôle', elle est toute bidouillée et assez simple : Socles carrés + tiges plastique pour la table en elle-même, tandis que la radio est une radio de troupes standards recoupées en tout sens pour en faire un modèle plus horizontal. Ensuite, quelques bitz par ci-par là pour donner l'impression d'une unité plus statique, et le tour est joué !

Quand au fil, c'est un vieux ressort que j'avais dans ma boite à rabiot, j'aimais bien le côté un peu exagéré façon vieux téléphone...

Voilà pour ce soir, en espérant que ca vous plaira ! ;)

Passion et prospérité,

Alskayer.





vendredi 13 décembre 2013

[Jayrah] L'espoir naît des étoiles.



** Observation. **
** Objet inconnu en approche. **
** Analyse en cours ...**



Voici la seconde partie de nos découvertes Firestorm Armada. Cette fois ci, nous nous concentrons sur la faction Aquan Prime, que j'interprète personnellement comme celle de l'Empire Tau. 

Pourquoi Aquan Prime pour l'Empire Tau ? Nous pouvons tous interpréter le "design global" des véhicules et des navires Tau (du moins, le peu que nous pouvons observer) : ils ressemblent à des créatures aquatiques. Même leur nom renforce cet aspect : Hammerhead (Requin tête-de-marteau), Devilfish (Poisson-diable), Barracuda ou encore la fameuse Manta. 




Quelle faction pouvait d'avantage se rapprocher de l'Empire Tau si ce n'est celle d'Aquan Prime ? En effet, la faction Aquan Prime est essentiellement composée d'une race aquatique, et cela se voit très clairement dans la conception de leur navire. 

Ci-dessous, les catégories de navires de l'Empire Tau, à l'image de la faction Aquan Prime : Croiseur, Cuirassé & Frégate.


Croiseurs d'attaque type Héro.
Cuirassé civil type Marchand.


Je n'ai pas de photo des figurines à vous présenter pour vous donner une idée de ce que ça donne en vrai, actuellement. Il va falloir être patient, car je ne possède pas d'appareil photo numérique sous le coude. 

Je vous invite à regarder une fois encore la galerie de la gamme Firestorm Aramada.






Autre chose, nous avons posté il y a quelques temps un article nommé "le message" dans la catégorie background. Je compte y apporter quelques explications afin que vous puissiez mieux comprendre ce choix. 

(background) : Le message. Il s'agit d'un prologue à de futurs scénarios, voir à une futur campagne dans l'univers de BFG. Cet article nous décrit l’apparition d'une race extraterrestre en orbite au dessus d'un monde qui n'a jamais croisé la moindre présence Xénos, un peu comme notre réalité au sujet des extraterrestres. La race Tau est avant tout une race diplomate avant d'être une race guerrière et agressive. J'ai imaginé à quoi pouvait ressembler un de leur message, destiné à tout un peuple plutôt qu'à son élite. La cause du Bien suprême doit être embrassé par tous, et non par quelques uns. 




A bientôt.


Jay.

samedi 7 décembre 2013

[EXPO] Craignez le psyker...



Bonsoir tout le monde ! 





Cette semaine, une petite figurine d'exposition faite pour le concours de peinture "Je lance quel sort ?", organisé au Games Workshop de Paris 6e.

Pour changer de la Garde et de mes autres armées, j'ai voulu me lancer dans une couleur que j'utilise peu : le violet !

Je me suis donc amusé à faire toute une tunique au Liche Purple, en la fonçant au Turquoise Hawk pour obtenir un ombre bleutée (froide), puis la réhaussant avec du Warlock Purple (plus rouge, donc plus chaude).

Pour l'énergie, je suis partie sur un Ice Blue tirant vers le blanc qui attirerait le regard, qui part du visage jusqu'à la main en passant par le torse et le bras.
Ensuite, j'ai contrasté avec une teinte orange pour le socle et le bas de la tunique, rattrapé par les cheveux.














Niveau couleurs, j'ai aussi traité toutes les parties métalliques en bronze oxydé (vice personnel), et tout le reste de la figurine (bâton, cuir, corde, os) est dans les tons beiges, neutres, pour compléter la palette sans la surcharger.


Et un gros plan sur le socle, utilisant un grand élément de la boite de soclage urbain GW : Ocre orange, cuivre oxydé, crânes et cailloux, dans lequel on trouve une pointe de Turquoise Hawk...











Et pour finir, un petit turn-around !








Voilà pour ce week-end ! a bientôt pour un peu de bleu ou de rouge ;)

Passion et prospérité
 
Alskayer. 


vendredi 22 novembre 2013

Quelqu'un a demandé un Tremble-Terre ?


Bonsoir les amis !

Aujourd'hui, gros plan sur le Basilisk ! 

Vous l'aurez surement aperçu dans l'article 'Approved' consacré au Drawing Gum Pébéo et aux tutoriels pour faire la rouille de la semaine dernière, il était normal qu'il ait son article dédié avec des photos studio !









Ainsi que quelques détails pour le plaisir, en fier (p)artisan de la rouille !









 Et pour finir, le fier équipage de ce Basilisk, quelques OOP que je me devais d'avoir en tant que grand collectionneur de la Garde Impériale :)





Voilà pour ce week-end ! :)

Passion et prospérité,

Alskayer.

vendredi 15 novembre 2013

[Approved] Drawing Gum 'Pébéo' !


...et tutoriels pour faire la rouille !


Bonsoir tout le monde ! Cette semaine, un nouvel "Approved!", consacré à la technique dite du 'masquage', de plus en plus en vogue dans notre hobby !





Vous pouvez retrouver les anciens articles de notre série "Approved!" ci-dessous :

- Pigments 'Vallejo' : Ocres, terres et oxydations en poudre...
- Pigments fluos 'Forged Monkeys' : Teintes fluos et OSL divers !
- Neige 'Gale Force Nine' : Application et tuto pour des socles enneigés.
- Smoke X-19 'Tamiya' : Huile et coulures diverses...
- Médium mat 'Pébéo' : Récupérer ses vieux pots et faire des lavis/glacis.
- Le 'Bendix' Red 55 :Récupérer ses vieilles figurines métal/plastique/résine.


Alors tout d'abord, détails techniques !

A la base, le Drawing Gum est un produit utilisé pour l'aquarelle. Son rôle est de pouvoir réaliser des 'réserves', c'est-à-dire des caches. En effet, cette gomme à dessiner pelliculable va permettre de protéger une zone lorsque que vous passez de la couleur par dessus. Une fois la couche passée, il suffit d'enlever le masquage, révélant la peinture de la couche précédente. En gros : parfait pour faire de la peinture écaillée !

Esratz du Maskol Humbrol (à peu près 6€ les 28ml), ou du produit de masquage de chez Prince August ou Vallejo (environ 3,75 € les 17ml), l’intérêt du Drawing Gum est surtout le prix : 3,50€ en moyenne pour 45ml et 14€15 pour 250ml !!

A ce prix-là, il faut savoir se faire plaisir ;)

Il existe plusieurs façons de l'appliquer ou de le retirer. Ici, les techniques utilisées sont globalement les mêmes, mais je vous préciserais certaines subtilités permettant d'exploiter au mieux le produit quand à l'élément travaillé : ici infanterie ou char. 


Commençons avec une figurine que vous aurez peut-être déjà aperçu sur le blog : Hans the Hunter !



Je commence par les teintes de bases : Ici, sur une sous-couche blanche, j'ai passé une couche de Bronzed Flesh pour démarquer la peau, et une couche de Scorched Brown sur les  parties métalliques.
Ensuite, j'ai tapoté avec un vieux pinceau du Bestial Brown puis du Fiery Orange, pour simuler les dépôts de rouille.









Maintenant, le Drawing Gum ! Armez-vous de votre produit (que j'ai transféré ici dans un ancien pot de peinture, plus pratique pour le transport) et de mousse type mousse de blister (ou comme celle qui garni tles mallettes de transport de figurines...).



Personnellement, je le taille en pointe de flèche, ce qui me permet plusieurs possibilités pour tenir la mousse et appliquer le produit sur la figurine.



On secoue bien le mélange (pour rendre la mixture homogène) puis humectez légèrement la mousse, pas besoin de l'inonder.



Puis, tout simplement, appliquez le Drawing Gum sur la figurine. Accentuez surtout sur les angles et les arêtes (plutôt que les surfaces planes), qui sont les endroits les plus susceptibles de prendre la rouille, par contact avec d'autres surfaces ou éraflures mettant le métal à nu.



Ne vous faites pas prendre au piège, le produit devient transparent en séchant, alors ne mettez pas une double dose par inadvertance ;)



Une fois le Drawing Gum bien sec, j'ai appliqué au pinceau deux couches de Teclis Blue, afin d'avoir une base de bleu un peu épaisse.



Ensuite, j'ai rehaussé avec un mélange 50/50 Teclis Blue/Ice Blue les zones les plus exposées à la lumière.



Une fois ceci fait et que les couches sont sèches, suffit de gratter ! :)



Personnellement, pour avoir un résultat assez précis, j'utilise un vieux pinceau coupé non-loin de la base, une épingle et une lame de scalpel.



Une fois l'étape du grattage terminée, un petit coup de lavis pour accentuer les failles et mettre en relief certains points des zones peintes en bleu (lignes, tours de boulons, creux...).





Et voilà le résultat ! Ne reste qu'à continuer normalement la peinture et atteindre le résultat attendu ;)
Petit conseil en plus n'hésitez pas à appliquer de nouveau un petit tapotis de Fiery Orange, ainsi que de passer un peu de Chainmail sur les arêtes, pour accentuer l'effet rouille/corrosion, comme ci-dessous.



Mon petit retour quant au travail sur un personnage : la technique est très agréable à utiliser, et puis ca rend immédiatement un superbe effet. Mais l'application de cette technique qui se doit d'être très précise vue la taille des personnages, et risquerait d'être plus fastidieuse qu'autre chose si déployée à de nombreux fantassins.

Du coup, second essai, mais cette fois-ci sur un véhicule ! Et pas n'importe lequel véhicule, mon premier blindé, un Basilisk.



Ici, sur une sous-couche noire, j'ai tapoté avec un vieux pinceau-brosse du Scorched Brown, du Bestial Brown puis du Fiery Orange, toujours pour simuler les dépôts de rouille.






Voici le résultat après les différents passages. Ensuite, idem, Drawing Gum ! ;)





Une fois sec, j'ai passé une couche généreuse de Wolf Grey en bombe, de la gamme Army Painter (mon dernier coup de coeur!)


Je précise généreuse, car cette couche un peu épaisse (fait plutôt en deux fins passages qu'en une seule fois) va être bien plus pratique pour manipuler votre char, appliquer les weathering et gérer le grattage.


Une fois la bombe sèche, je brosse à sec avec du Scorched brown les zones voulues pour salir mon tank (plutôt que le lavis!).


Maintenant, le grattage ! Et ici, on y va bien plus franco, on y va avec un tampon à récurer !


Et voilà le travail ! D'où l’intérêt d'une couche épaisse, qui donne une vraie impression de peinture écaillée, et qui vous permet de varier les types de dommages en le combinant avec la tampon à récurer, qui permet d'aller de la simple micro-griffure à la plaque complète ! Voilà le blindé après grattage :









Et voici pour la technique sur un blindé ! ;)

 Maintenant, voici une dernière technique pour réaliser la rouille, une petite technique 'complémentaire' qui depuis quelques temps fait vraiment la différence à mes yeux, à un point que j'en suis tombé amoureux en simplement quelques heures : Les coulures à la peinture à l'huile !





Ici, rien de plus simple : quelques tubes de peinture à l'huile, un peu d'essence de Térébenthine (Car l'huile ne se dilue pas à l'eau mais à la thérébentine) et c'est parti ! 



Voici un essai sur toute la parti gauche de la coque, l'effet est saisissant ! Ici, l'huile est pas mal diluée au niveau des boulons pour se concentrer dans les creux ainsi que les coulures, tandis qu'elle est plus épaisse pour la plaque ronde plus bas.
La peinture ressort beaucoup lors de la pose, mais a tendance à sécher en s'estomper un peu, rendant le résultat subtil, avec une consistance reproduisant la coulure de la rouille de manière réellement saisissante.
De surcroît, l'un des avantages énormes de la peinture à l'huile est son temps de séchage (de quelques heures à quelques jours en fonction de la couche), ce qui laisse une vraie marge de travail pour parfaire la rouille, l'enlever, en rajouter...

Voici le résultat en images !




Manque encore quelques détails, quelques retouches et il sera fin prêt ! ;)

Voilà pour cette semaine, en espérant que cet article vous aura plus et vous donnera envie de faire de la rouille !

A bientôt pour la suite,

Al.