dimanche 14 janvier 2018

The Chil'Blains, le retour...


Bonjour tout le monde ! Et oui, comme dit dans le titre, et comme teasé depuis quelques semaines maintenant... Les Chil'Blains sont de retour !

En effet, le nouveau thème annuel du blog 'Lord of Decay' leur fait la part belle! Pour l'occasion, j'en ai profité pour totalement dépoussiérer mon armée (au sens propre comme au figuré), sa héraldique, ses visuels et son background.


Nurgle vient du Froid...

Alors, pour ceux qui aiment la lecture ou qui voudraient découvrir (ou redécouvrir) comment sont nés les Chil'Blains, je vous propose la version revue et corrigée du background de ces serviteurs du grand Seigneur de la Pestilence.

Et pour ceux que cela éclate moins, scrollez plus bas pour voir (ou revoir) les premières figurines de cette armée !




THE CHIL'BLAINS


Les ‘Children of Blains’, plus crains et connus sous le nom de Chil’Blains (prononcez Chil'Blaynes), sont les soldats d’une lignée de Space Marines nés des dernières décades et décadences du Chaos.

Ce chapitre est né de la cupidité d’un soldat, Akhasis Blains, Commandant en second des forces des Space Marines renégats du Chapitre des Steel Cobras.


Tukaroe VII, planète glaciaire, située dans la bordure du Segmentum Obscurus.

Origines


 Le Chapitre des Steel Cobras fut crée durant le 23e Fondation. Ce chapitre Loyaliste reçu quinze Compagnies en première dote, et mise sous les ordres du Commandant Sergey Kieffer, à la fin du 37e ou au début du 38e Millénaire, les archives restent assez vagues quand à leur création. Cependant, il est sûr que ce chapitre est connu pour avoir bouleversé l’Imperium. Ce chapitre grandissant et ses exploits les mettant de plus en plus en lumière, il finit par attirer l’attention sur leurs croyances, notamment pour leur culte animiste de l’Empereur, façonné à l’image d’un animal-totem.

Lors de la Grande Campagne de Purification de Saëlek, à l'aube du 40e Millénaire, tous les chapitres dont les croyances portaient à confusion furent chassés ou considérés comme renégats. Le culte des Steel Cobras fut considéré comme blasphématoire par l’Ecclésiarchie. Celle-ci engagea alors une croisade puritaine contre le chapitre, commandée par un Cardinal particulièrement zélé,  Le Cardinal Tolezarus, tristement connu pour avoir mené de nombreuses purges durant son Titulat au Concile de Terra.

 Les Steel Cobras, luttant pour échapper à la purge, s’enfuirent à bord de leurs barges de transport. S’en suivit une traque qui finit par la perte de deux d’entres elles. Les trois autres, sévèrement touchées, allaient subir le même sort. C’est alors que le Commandant Sergey Kieffer, pour sauver ses hommes, implora les puissances de la Ruine pour aider son Chapitre à se défendre, le conduisant alors lui et ses hommes dans le Chaos. Les Dieux sombres entendirent son appel, et en rirent. Alors que le Commandant Kieffer pensaient que cette chute vers l’Hérésie avait été vaine, un court trou noir du Warp se forma quelques instant, tout juste assez pour envelopper dans son mystérieux sillage les trois barges mutilées, mettant fin à la course poursuite.

 Quand les barges ressortirent du Warp, toutes aussi mutilées mais maintenant souillées par les puissances de la Ruine, du fin fond de la coque jusqu’aux glandes de leurs cargaisons de soldats, celles-ci finirent leur course en s’écrasant à la surface de la planète gelée Tukaroe VII, située dans la bordure du Segmentum Obscurus.

 Jusqu’à aujourd’hui, ils étaient connus pour avoir établis une base d’opération dans les glaciers épineux de Tukaroe VII. Ils étaient reconnaissables à leurs armures en bronze sombre aux arêtes soulignées de vert et ornées de détails chaotiques, mais n’ayant pas reçu les faveurs d'une divinité en particulier, leur symbole d’armée était inexistant.

 Bien que l’Imperium ait été conscient de l’existence de ces renégats, il fut considéré que seule l'invasion par un Chapitre entier de l'Adeptus Astartes aurait pu les déloger de leurs bunkers fortifiés et les mettre à bas. L’autre option longtemps envisagée fut d’effectuer un Exterminatus, jusqu’à ce qu’une importante découverte remis le destin de ce monde en question.

Il aurait mieux valu exécuter l’Ordo Exterminatus ce jour là.


Forces Impériales surveillant l'un des bunkers retranchés des Chil'blains.

Création


Alors que la question de Tukaroe VII semblait fixée, le Haut Conseil reçut des informations émanant des gouvernements de Naogeddon et de Coronis Agathon, deux mondes Impériaux situés non-loin de la glaciale Tukaroe VII. Ces informations étaient celles des calculus-logi et les servo-topographes espions envoyés sur Tukaroe VII, déployés pour effectuer des recherches de terrain et mettre en place des stratégies d’attaque.

Quand les relevés furent analysés, outre les chaînes de montagnes à l’air richement azoté et les mers de glace fortement nitrées, les sondes avaient relevées de nombreuses cavités sous-terrestres riches en prométhéum, longtemps masquées par leur profondeur et par l’ammonium des mers. Dans la même missive, les deux mondes déclaraient que ces ressources proches pourraient enrichir leurs industries et leur permettre d’être plus productifs pour l’Imperium.

C’est ainsi que les hauts stratèges décidèrent de mater les Steel Cobras par une force terrestre, décidant que cette source de richesse ne pouvait pas être perdue.

 Un Contingent des soldats des Glaces de Valhalla se rendant sur Kronite sur déporté par le Haut Conseil et envoyée combattre les Steel Cobras, afin de mettre en place une tête de pont et de préparer le chemin aux Shields of Fire, un chapitre de Space Marines ayant récemment remis en place le Gouvernement Imperial de K’Phra. Lorsque les Valhallans débarquèrent sur le permafrost, d’immenses campements furent mis en place, ainsi que des baraquements de fortune. Rapidement, Naogeddon leur envoya des foreuses, qui leur permirent d’extraire le prométhéum.

L’ammoniaque permettant de transformer assez facilement l’hydrogène en une solution liquide, les Valhallans se rendirent compte qu’en mélangeant le prométhéum et l’ammoniaque hydrogéné, ils arrivaient à générer directement du carburant sur les champs de bataille à partir de réacteurs atomiques transportables. Ainsi se développa une réelle base d’opération Impériale, avec carburant, chauffage, blindés, et plus de trois-cent mille hommes prêts à faire feu de toutes leurs armes.

Cependant, aucun signe de vie des Steels Cobras ne leur parvint.


Patrouille de guerriers des glaces, surveillances des installations impériales.

 La politique du Commandant Kieffer avait été simple : ne pas agir. Car l’ammoniaque avait de très mauvais effets sur les hommes à long terme : de violentes irritations, des dysfonctionnements du foie et d’autres symptômes qui finiraient par éliminer les impériaux. Ainsi, en étant patient et en restant confortablement installés dans leurs bunkers sous-marins, ils ne risqueraient rien.

 Cependant, le Commandant Blains n’était pas du tout du même avis. En tant que Commandant en second, il voulait envoyer leurs forces au combat, pour réduire à néant les Impériaux et prouver à l’Imperium la force des Steel cobras et leur valeur au combat, car la couardise et la lâcheté de leur Commandant n’avaient que trop durées.

De ce différent s'en suivit une violente dispute entre Kieffer et Blains au cours de laquelle Blains, en tout bon Marine ayant perdu sa loyauté à l'Empereur, perverti par les voix pernicieuses du Chaos et devenu assoiffé de pouvoir, tua Kieffer.

 Gorgé de vigueur face à cette victoire, il fit raisonner la sirène de guerre, mandant tous ses fiers Space Marines sur la plateforme de cérémonie. C’est quand tous les hommes furent alignés en rang, armes au poings et mutations aux aguets, dans leurs armures de bronze rutilantes et gravées de runes des Dieux Sombres qu’il annonça la triste mort dans son sommeil du commandant Sergey Kieffer et que lui, Akhasis Blains, commandant en second des Steel Cobras, reprenait les rennes et les envoyait à la guerre.

 Vingt-quatre heures plus tard, les bunkers sous marins s’étaient vidés, et les portes de sûreté ouvertes voyaient passer rhinos et compagnies de Steel Cobras, retournant dans le permafrost pour affronter leur nouvel ennemi juré : l’Imperium. Les premiers combats furent meurtriers, et les victimes dans les deux camps furent nombreuses. Pour un Space marine du Chaos, une centaine de soldat des glaces mourrait, mais il en venait toujours plus, et le froid ne semblait pas être leur ennemi. C’est lorsque le Commandant Blains engagea toutes ses troupes dans une bataille rangée que s’avéra sa cupidité : celle s'être crus invincibles. Car certes, ils étaient beaucoup plus résistants au froid et aux tirs, mais même la plus résistante des armures finit par céder face à des milliers de tirs.


Plaine de Skaroe, Jour 1, début des affrontements.

 A l’aube du troisième jour, quand le blizzard finit par se lever, le no man’s land était effroyable. La quasi-totalité des Steel Cobras étaient morts, et la force de guerriers de Valhalla avait été décimée. Parmi les corps gelés et les cadavres commençant à se nécroser, les derniers vivants agonisaient. Les survivants des deux camps souffraient d’engelures effroyables, même les Steel Cobras, dans leurs armures de bronze prétendument impénétrable. Akhasis Blains, agonisant au milieu des corps, hurlait des atrocités dans des langues noires et nimbées d’horreur, tandis que ses vociférations se mêlaient à des cris de douleur. Alors que son souffle diminuait et que crier n’était plus possible, que le respirateur de son masque facial commençait à le brûler de froid et que ses larmes troublées de sang gelaient à même ses yeux, une silhouette se distingua des vents glacés.

 La silhouette était grande, floue. Puis elle se précisa : un cavalier.  Le cheval semblait frêle, tandis que l’homme assis dessus était imposant. On aurait pu croire que le cheval se serait brisé sous le poids de son fardeau, mais il n’en était rien. Le cavalier avançait tranquillement, jusqu’à ce que Blains puisse comprendre qui arrivait. Ce n’était pas un impérial, rien de cela. Bien au contraire.

Le cavalier s’arrêta devant le Commandant Blains, le cheval envoyant un coup de sabot contre l’armure du marine. Le cavalier était d’une charge pondérale énorme, et de nombreuses plaies lacéraient sa peau pâle et défiguraient son corps bouffi. Il ne portait d’un pagne et quelques pièces d’armures, dont un masque qui couvrait tout le devant son visage, et dont les orifices laissaient s’échapper une brume blanche. Mais le froid ne semblait pas le gêner un seul instant.

 Voici le sermon qu’il prononca :

« Akhasis Blains, arrête de te lamenter. Il t’a entendu crier… Et Il te propose son aide. Je suis Barkahran, le Fléau des Landes, Colporteur du Virus, Gardien du Necrotremens. Je suis Seigneur de Nurgle, et l’un de ses principaux  Hérault.

Tu voulais être invincible, Il te rendra immortel. Ta force à été décimée, Il la fera renaître pour toi. Mais tu es un traître, tu n’as pas l’âme d’un chef, alors tu seras condamné à nous servir, et tu n’auras jamais d’armée…

Aujourd’hui, tu appartiens à Nurgle. Toi et tes hommes étiez condamnés, maintenant vous serez soumis. Nurgle appose sur vous sa marque, et tu souffriras de ce choix tout le reste de ta misérable vie. Tes hommes ne t’oublieront jamais pour ta cupidité et ta traîtrise, et te détesteront durant leur future vie sous le joug de Nurgle.

Maintenant, relevez-vous, corps pourrissants ! Levez-vous ! Debout, Children of Blains ! »


Plaine de Skaroe, aube du troisième jour, le cavalier solitaire.

Barkahran se saisit d’un vieux grimoire qu’il portait au côté, et commença à entonner les litanies du Necrotremens, le livre noir de l’esprit des morts. Revitalisé par les effluves de la Pestilence et les chants de Nurgle, Ahkasis Blains se releva. Il porta un regard sur le cavalier, puis sur la lande glacée ou étaient morts ses hommes. Il était le seul debout.

Mais progressivement, d’autres se relevèrent, des Space Marines, mais aussi des Valhallans, zombies et morts vivants réveillés par le Necrotremens. Les Childrens of Blains s’étaient levés.

Cette nouvelle armée se dirigea aussitôt vers la base Impériale, commandée par Barkahran. Ils firent des ravages dans les camps, ne laissant aucun homme debout, récupérant les morts et les armes. Ils prirent ensuite le contrôle des aéronefs et attaquèrent les convoyeurs impériaux. En moins de vingt-quatre heures, les Childrens of Blains se composaient à la tête d’une force de trois-cent mille morts-vivants et d’une centaine de Space Marines, sous les ordres de Barkahran.

 Depuis, les Chil’Blains ont été vus sévissant dans de nombreux Sous-Secteurs du Segmentum Osbcurus, et ne cessent de rallier des esclaves à leur cause.

C’est une menace émergente qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère. On les a surtout rencontrés sur des mondes glaciaires, ou leurs vagues de zombies et leurs Space Marines insensibles au froid les rend implacables…

Ironie du sort, le terme ‘chilblain’ signifie engelure, en ancien gothique.


 Doctrines

Les Chil’Blains sont connus pour être une armée avec énormément d’infanterie.

Leurs vagues de zombies et de mutants sont envoyés en première ligne pour endiguer leurs ennemis au corps à corps, pour causer le plus de dommages avant l’arrivée des escouades de Space Marines, parfois renforcées par des escouades d’oblitérators et de possédés.

 Les Chil’Blains ont peu d’infanterie mécanisée : on ne compte dans leurs rangs que quelques Rhinos, mais une rumeur se répandrait comme quoi les Chil’Blains auraient acquis de nouveaux renforts mécanisés, offerts par Barkahran lui-même en récompense des massacres réalisés en son nom et celui de son Maître.


Héraldique des Children of blains.

Particularités

 Les Children of Blains portent une armure aux couleurs de leur nouveau chapitre, qui n’est pas sans rappeler leur ancienne allégeance. Elle est alternée de teintes de bronze (la teinte des Steel Cobras) et de blanc (en référence aux mondes de glace qui est leur prédilection depuis la Malédiction de Blains), tandis que leurs arêtes prennent des teintes de bronze oxydés.

Dû aux mondes qu’ils fréquentent, les Space Marines et les zombies arborent une couleur de peau très pale, voire bleutée. Cependant, les mutations de Nurgle peuvent parfois prendre aussi des teintes roses violacées.

 En honneur à leur nouvelle allégeance, les Chil’Blains seraient été affublés de nouvelles icônes : Trois têtes de mort, des crânes de bélier, des stalagtites ou encore des os imbriqués ensemble.
Aucune image n'a cependant été référencée à ce jour.

Dû au froid, il est possible d’apercevoir certains hommes et Space Marines porter des augmentiques en métal, des mutations de Nurgle, voire une combinaison des deux. Cette volonté d’allier métal et chair a d’ailleurs donné naissance à leurs premiers oblitérators.


Principaux gradés

Seigneur Barkahran
Commandant Blains
Capitaine Septus
Lieutenant Rogue




Voilà pour le background ! En espérant que vous aurez pris plaisir à le (re)découvrir ! Mais maintenant, passons au plus intéressant, les figurines... A ce jour, la force achevée (je dis bien achevée) comprend:

- Le Seigneur Barkahran, 
- 1 escouade de 10 Space Marines du Chaos
- 1 Rhino
- 5 possédés

D'autres unités ont été très longtemps en WIP, mais grâce au nouveau thème annuel, ceux-ci devraient arriver sur les tables très rapidement... Mais place aux photos.

Tout d'abord, le Gros plein de Soupe lui-même, le Seigneur Barkahran :




La première escouade tactique de Space Marines :





Le Rhino :




Et les 5 Possédés :




Et, aussi surprenant que cela puisse paraitre, c'est tout !
En effet, il n'y a pas moins de trois autres unités commencées il y a des années et jamais achevées à ce jour... Donc on va se mettre sur l'établi et commencer à boucler tout ces p'tits gars maintenant ;)
Premiers résultats la semaine prochaine normalement...

Passez un merveilleux dimanche !
Et n'oubliez pas... Savourez la vie, et peignez :)

Alskayer




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire