dimanche 23 août 2015

[Concours] Les Gardiens du Temple...


Bonjour tout le monde !




Aujourd'hui, un article différent, avec un one-shot, un duo spécialement fait pour un concours. Ce concours est celui de Mori kun, portant sur le thème suivant : "Le Gardien du Temple..."

Ici pas de restriction, pas d'exigence, la seule condition est de faire un gardien.

Du coup, cela a été le prétexte pour ressortir de mes tiroirs un de mes vieux projets, laissés totalement à l'abandon, un projet que j'avais appelé 'The Keepers' (comprenez, les gardiens).




Ce sont des gardiens antiques d'un mythe oublié. 
Ils sont les protecteurs d'un lieu secret et précieux, mais perdu. 
Perdu depuis si longtemps que ces êtres eux-mêmes ont oublié ce qu'il devaient garder.

Ils attendent dans les couloirs de pierre, vieillissant et archaïques.
Ils errent sans but, toujours à l'affût d'un bruit, d'un son. 
Ils protègent le Temple, toujours protéger le Temple.

Par deux ils vont, comme le Feu et la Glace, le Jour et la Nuit, le Marteau et la Faucille.
Quand vous tomberez sur le premier, sachez que le second ne sera jamais loin.
Ils sont Charybde et Scylla.




Je me suis même amusé à créer un petit Haïku pour l'occasion :

Souffle dans la forêt,
Echo des gardiens qui rôdent
Dans le temple perdu.


Charybde - le Feu, le Jour, le Marteau :







Scylla - la Glace, la Nuit, la Faucille :







Pour ce projet, j'avais en partie été inspiré par l'excellente saynète 'The Last Stand', par Roman Lappat.

J'ai toujours été fan des univers post-apocalyptiques et de masques à gaz, alors je dois avouer que ce mélange entre Legolas et un masque à gaz m'a laissé totalement pantois. Cela a été une source d'inspiration pour moi. J'avais donc commencé à faire le mien, puis le projet est tombé aux oubliettes faute d'étincelle pour le continuer...




Quand j'ai découvert le concours de Mori kun, ce projet est revenu au grand jour. J'ai donc ressorti le duo de gardiens que j'avais commencé, et je les ai enfin emmené jusqu'au bout.

Je voulais que quelque soit l'angle par lequel on les analyse : la figurine en elle-même, les objets, les couleurs, etc..., on comprenne clairement des personnages décrépits, archaïques, a mi-chemin entre un futur technologique perdu et un retour décadent au moyen-âge, à l'antiquité.

D'où ce nom emprunté à la mythologie grecque : Charybde et Scylla : Quand on a le malheur d'apercevoir l'un des deux, autant courir, car affronter le premier n’entraînerait l'imprudent que vers un danger plus terrible encore : le second.



Pour Charybde, j'ai voulu représenter un combattant. Un ancien soldat, un guerrier du passé, un gladiateur. Il porte une armure de Garde Impérial, un masque à gaz, mais il porte aussi une cotte de mailles, des cnémides, tandis qu'il est armé d'un filet et d'une lame-crochet, prêt à emprisonner tout intrus.

Pour Scylla, j'ai voulu représenter le contraire. Je voulais une ombre invisible. Tout naturellement, j'en ai profité faire ma propre version de Legolas, en lui sculptant un masque à gaz. Aveugle et pâle, il guette sa victime, une flèche toujours encochée.







Pour les objets, j'en ai profité pour insérer plusieurs éléments, comme des symboles : la clef sur Scylla tout d'abord, clef du mystère, clef du Temple.
Sur le socle de Charybde, le sablier brisé est signe du temps écoulé, d'un temps devenu obsolète.
Enfin, les os que les deux gardiens portent aux côtés sont aussi une représentation de la Mort, mais aussi du souvenir, de la relique du passé que l'on garde pour ne pas oublier.

Pour leur peinture, j'ai utilisé de nombreuses teintes pâles : des tons crème, des beiges, des verts, des ocres, toutes les couleurs pouvant montrer la décrépitude, leur aspect maladif. Même esprit sur les métaux, avec de la rouille, du vert-de-gris (toujours, toujours...)

Voilà pour les intentions ! ;)


Maintenant, quelques photos des conversions :




Pour Charybde, j'ai largement pioché dans ma boite à rabiots !

Jambes d'Uruk-Haï, torse de Cadien, tête de Scout SM, bras gauche de Corsaire Elfe Noir, et le droit provenant de la gamme des eldars noirs 40k. J'ai utilisé un peu de Green Stuff pour faire les manches et doubler la ceinture à l'arrière.
Le sablier et le crâne viennent de la boîte des Flagellants de l'Empire.








Pour Scylla, sur la base d'un Legolas en métal (de la Communauté de l'Anneau), j'ai découpé le bras droit, que j'ai remplacé par un bras des Flagellants de l'Empire, avec une aiguille pour la flèche.
Les flèches dans le carquois proviennent de la gamme des Elfes Sylvestres Battle.
A la Green Stuff, j'ai resculpté la main gauche et l'index et majeur de la main droite. Ainsi que le masque à gaz, complété par deux morceaux de tube plastique pour les respirateurs.
La clef et les os viennent de la boîte des Flagellants de l'Empire.








Voilà pour ces petits gars !

En espérant que cet article vous aura plus, et n'hésitez pas à participer au concours, il reste encore un peu de temps et le thème est vraiment génial ! :)

Passion et Prospérité.

Alskayer



dimanche 16 août 2015

[INQ28] Kayser Pax, le Chef de Pont.


Bonsoir tout le monde !

En ce dimanche arrive un nouveau personnage du Cartel Pourpre, et un personnage indispensable au Cartel : le Lieutenant Kayser Pax, pilote émérite et bras droit de Lord Kaliben, Chef de Pont du 'Slaver IX'.







Avant de rejoindre Lord Kaliben, le Lieutenant Kayser Pax officiait dans la Marine Marchande, en tant que Chef de Pont et Responsable Machines. Sa vision du monde est très simple : elle se résume en terme de transactions, de dividendes et surtout de profits.
Après quelques déboires avec sa hiérarchie, notamment concernant son utilisation de narcotiques, qui l'ont contraint à quitter son poste, il décida d'officier à son compte, offrant ses services et ses connaissances en termes de navigation et de commerce au plus offrant.

C'est dans le Spatioport de Deliverance que Kayser Pax entendit parler pour la première fois de Lord Kaliben. Snake, l'un des sbires de Kaliben, lui remit un billet pour un entretien "privé" dans l'un des hangars reculés du Spatioport, pour parler de ses compétences et de lui proposer un emploi à long terme. 
Le lendemain, Kayser se présenta au lieu de rendez-vous. Kaliben lui offrit alors deux choses : Un vaisseau à diriger et une vie de profits sans limites. La seule condition à cette proposition fut une allégeance sans failles à Lord Kaliben. Il ne fallut pas longtemps à Kayser pour accepter.

Au fil des ans, au gré de nombreuses missions, transactions et arnaques, Kayser devint le bras droit de Lord Kaliben, son plus fidèle acolyte. Pilote émérite, mais aussi duelliste et franc-tireur, Pax se révéla aussi bon en commerce que sous le feu de l'ennemi, et ce avec ou sans narcotiques, qu'il inhale par son masque respirateur dès qu'il en a l'opportunité.

Si un jour vous avez le malheur de voir Kayser Pax, fuyez, parce queLord Kaliben ne sera jamais loin.










Voilà pour le background ! :)

Quand à la figurine, la conversion a été très simple : tout est basé sur un vieux Van Saar Necromunda, auquel j'ai ajouté un pistolet nain (que j'ai bidouillé un tout petit peu) et une épée de Commissaire Impérial !





Quelques gros plans pour le plaisir ;)






Et voilà pour Kayser Pax !

Et voici une première photo de famille, ca commence à faire un bon petit groupe...




Voilà pour ce week-end, et à bientôt pour un nouveau projet, un petit one-shot ;)

Enjoy,
Alskayer


samedi 8 août 2015

[INQ28] Salem-X.34 et Karl-9, les sbires asservis.


Bonjour tout le monde !

Aujourd'hui, c'est la présentation de Salem-X.34,  le Comptable du Cartel, et de Karl-9, le Technoserviteur "légué" à Lord Kaliben.








Salem-X.34, diminutif de 'Sage Autoscribe Logarithmis Excelsior Mechanicae, Rang 10, Poste 34' est un Sage Logarithmique que Lord Kaliben s'est approprié lorsque ses affaires commencèrent à prendre de l'ampleur dans le sous-secteur.

Cette acquisition fut extrêmement profitable à Lord Kaliben car il pût, grâce à Salem, se rendre compte que Tarek San, l'un de ses employés du Spatioport de Deliverance, se servait gracieusement lors de transactions sur la bordure extérieure, générant une perte brute de crédits non-impériaux de 13,284% dans les profits de Lord Kaliben. 

Cet 'employé ' disparut mystérieusement dans les semaines qui suivirent, laissant toutes les possessions sans propriétaire. Dans l'un des containers personnels de Tarek San se trouvait Karl-9, un Technoserviteur inactif. 
Quelques phalanges brisées plus tard, l'un des techniciens du Spatioport de Deliverance réactivait "de son plein gré" le Technoserviteur, ce dernier rejoignant alors les rangs du Cartel.


Voilà pour le background ! :)

Salem-X.34 :






Et Karl-9 !







Pour Salem-X.34, pas de conversion, juste une peinture agréable et parcheminée :)

Quand à Karl-9, je lui ai simplement donné un "petit" fuseur jumelé pour donner un peu de puissance de feu au Cartel !






Voilà, en espérant qu'ils vous plairont !

Enjoy,
Al.